Rechercher
         Partager sur Facebook    Nous contacter    Imprimer cette page          fr  en  de
logo
Cahier 2005



"L'Émulation", une revue au XIXe siècle - N°5 - 2005

Une publication de la Société des Amis du Musée gruérien, réalisée en collaboration avec la chaire d’histoire contemporaine et la chaire de littérature française de l’Université de Fribourg.
Au cœur du XIXe siècle, alors que se dessinent les contours de la Suisse moderne, paraît à Fribourg la revue L’Émulation (1841-1846 ; 1852-1856). Ce «Recueil agricole, industriel, commercial, historique et littéraire» reflète l’étonnante effervescence intellectuelle de ce temps. L’éventail des sujets abordés va de la poésie bucolique ou romantique au développement économique en passant par la recherche médicale, les souvenirs de voyage, l’histoire suisse, voire même la culture du ver à soie! Sous la houlette de l’historien Alexandre Daguet (1816-1894), la publication rassemble un vaste réseau de correspondants dans le canton, en Suisse et à l’étranger. Hubert Charles, de Riaz, Auguste Majeux et Nicolas Glasson, de Bulle, Pierre Sciobéret et Louis Bornet, de La Tour-de-Trême, s’y associent de près. Savants, libéraux, patriotes et progressistes, ces écrivains mettent leur plume au service de la «Suisse régénérée» de 1848; ils prennent une part active à l’expérience radicale fribourgeoise (1848-1856). Tous ou presque payent cet engagement dès le retour des conservateurs en 1856. Désormais les carrières cantonales leur sont interdites.
Par une mystérieuse déformation de la mémoire, ces auteurs – quand ils ne sont pas tout bonnement oubliés – ne nous sont plus connus aujourd’hui que sous l’étiquette étroitement régionaliste des «Poètes de la Gruyère». Un peu comme si on leur avait retiré la redingote des révolutionnaires de 1848 pour les revêtir du bredzon rustique. Qui est à l’origine de ce «changement de costume»? Comme le démontrent les recherches effectuées par les Cahiers du Musée gruérien, cette relecture – une véritable captation de mémoire – est l’œuvre de lettrés de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, comme Joseph Sterroz, Joseph Reichlen et Gonzague de Reynold. Ces derniers réinterprètent l’aventure éditoriale de L’Émulation à la lumière d’une pensée conservatrice, traditionaliste et régionaliste alors en vogue dans le canton de Fribourg.

Christophe Mauron (éd.)
Cahiers du Musée gruérien n° 5 - 2005
L’Emulation, une revue au XIXe siècle
188 pages, illustrations noir-blanc.

En vente au musée et en librairie, CHF 25.-

Commander